www.industrieweb.fr
ALSTOM News

À LA POINTE DE L’INNOVATION, LE SITE ALSTOM DE TARBES S’ÉQUIPE D’UNE INSTALLATION ROBOTISÉE UNIQUE AU MONDE POUR LES TESTS D’ÉTANCHÉITÉ

Cette installation novatrice divise par 3 le temps requis pour tester l’étanchéité des coffres de traction. Elle permet également de recycler l’eau et d’alléger les conditions de travail des opérateurs.

À LA POINTE DE L’INNOVATION, LE SITE ALSTOM DE TARBES S’ÉQUIPE D’UNE INSTALLATION ROBOTISÉE UNIQUE AU MONDE POUR LES TESTS D’ÉTANCHÉITÉ

Poursuivant sa modernisation et son programme d’Usine 4.0, le site Alstom de Tarbes s’est doté d’une nouvelle installation automatisée très novatrice, conçue par la société ELKAR (de Mauléon-Soule, dans les Pyrénées-Atlantiques), afin de tester l’étanchéité des coffres de traction.

L’installation robotisée d’étanchéité est un produit unique au monde sur ce procédé. Elle a été conçue pour répondre à la demande spécifique impulsée par le site Alstom de Tarbes. Elle s’inscrit dans la stratégie « Alstom in Motion 2025 », axée autour d’une croissance soutenue, de l’innovation verte et digitale, et de l’efficacité opérationnelle.

Implantée en fin de ligne de fabrication, la plateforme rotative de 6,5 mètres de diamètre impose par sa taille. Derrière une porte automatique, le robot constitué de six axes manie plusieurs outils : des buses d’eau, un souffleur pour le séchage, une caméra, un télémètre, etc. Le processus reste contrôlé par un opérateur : l’objectif des tests est d’assurer l’étanchéité du coffre monté et ainsi de confirmer qu’il respecte bien les critères établis dans le contrat. Le robot permet d’identifier facilement d’éventuelles fuites d’eau à l’intérieur des coffres, grâce à l’ajout d’un traceur UV dans l’eau.

 - 6,5 mètres de diamètre; 3 temps requis pour tester l’étanchéité des coffres de traction divisé par 3; 170 000 économie financière de 170 000 euros par an pour le site de Tarbes.

« Cette installation robotisée novatrice permet un gain de temps considérable et une économie financière pour le site de Tarbes. De plus, elle répond aux préoccupations environnementales et sociétales, puisque l’eau est recyclée et que les conditions de travail des opérateurs sont nettement améliorées, les contraintes ergonomiques étant reportées sur le robot » - Benoît Carniel, Directeur Général du site Alstom de Tarbes.

« Cette installation robotisée novatrice permet un gain de temps considérable (temps global divisé par 3) et une économie financière de 170 000 euros par an pour le site de Tarbes. De plus, elle répond aux préoccupations environnementales et sociétales, puisque l’eau est recyclée et que les conditions de travail des opérateurs sont nettement améliorées, les contraintes ergonomiques étant reportées sur le robot » a déclaré Benoît Carniel, Directeur Général du site Alstom de Tarbes.

Auparavant, le processus en vigueur imposait un arrosage « à bout de bras » avec une lance à incendie, dans le respect de normes d’arrosage contraignantes pour les opérateurs (1 minute par mètre carré de surface arrosée, surveillance du débit, position à une distance de 2,50 à 3 m du coffre…). Une fois l’arrosage terminé, il fallait procéder aux relevés des éventuelles fuites d’eau et renouveler le processus jusqu’à l’obtention de la conformité. Entièrement manuelle, la pulvérisation d'eau et la détection de fuites restaient aléatoires et nécessitaient de nombreux essais supplémentaires, ce qui se traduisait par une perte de plus de 200 mètres cubes d’eau par an et des problèmes d’ergonomie récurrents.

Grâce au procédé innovant conçu par la société ELKAR, implantée au Pays Basque et spécialisée dans l’ingénierie mécanique, les systèmes automatisés, la robotique et la métrologie industrielle, les sites Alstom de Tarbes, mais aussi de Charleroi (Belgique) et de Coimbatore (Inde) sont les précurseurs de cette nouvelle technologie. Après 9 mois d’utilisation de l’installation robotisée, plus de 700 essais ont été menés avec succès à Tarbes.

www.alstom.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)