www.industrieweb.fr
Schmalz News

LA MANIPULATION DE LAVABOS DEVIENT UN ONE MAN SHOW

La société Duravit accorde non seulement énormément d’importance à la perfection optique, mais aussi à des processus de manipulation ergonomiques lors de la production. Afin d’emballer les lavabos en céramique, certes dotés d’un design élégant mais pesant jusqu’à 35 kilogrammes, dans des cartons après leur fabrication, Duravit mise sur le tube de levage par le vide du spécialiste du vide Schmalz. Cela réduit les activités physiquement éprouvantes et les absences pour cause de maladie.

LA MANIPULATION DE LAVABOS DEVIENT UN ONE MAN SHOW

« La santé et le bien-être de nos employés nous tiennent à cœur. C’est pourquoi nous essayons d’améliorer les processus de travail en permanence, afin de les optimiser et de les concevoir de manière plus ergonomique », déclare Andreas Lotz, directeur de la production finale de la société Duravit AG implantée à Hornberg, dans l’arrondissement de l’Ortenau du Bade-Wurtemberg en Allemagne. L’entreprise fabrique en coopération avec des designers célèbres des salles de bains personnalisées, lesquelles doivent augmenter durablement la qualité de vie des utilisateurs. Le fabricant leader à l’échelle internationale est présent dans plus de 130 pays dans le monde entier et emploie environ 6 200 personnes. 600 d’entre elles travaillent au siège principal à Hornberg. La gamme de produits comprend des meubles de salles de bains, des bacs de douche et des baignoires, des systèmes de bien-être, des WC douches et des robinetteries de douche, ainsi que des accessoires et des systèmes d’installation. Le principal secteur d’activité est la céramique sanitaire.

Lotz explique : « nous produisons ici environ 250 modèles dans de nombreuses variantes de lavabos en céramique, dont les dimensions et la forme peuvent fortement varier ». Afin de les emballer pour l’expédition, un opérateur les déplace sur des chariots élévateurs les uns après les autres, triés et empilés sur des palettes, dans la zone de conditionnement. Jusqu’à présent, deux opérateurs étaient disponibles pour retirer les lavabos grand format, pesant entre 20 et 35 kilogrammes, à la main et sans outil auxiliaire de la palette, afin de les emballer dans des cartons puis pour les déposer sur une palette pour la suite du transport. De la sorte, chaque opérateur avait souvent soulevé plus de trois tonnes après une journée de travail : « un véritable travail de titan », commente Lotz. Les responsables du site de Hornberg ont vu la nécessité d’agir et se sont concentrés à rendre les processus de travail aussi ergonomiques que possible. C’était au printemps 2018.

Apprendre de ses expériences

« Nous utilisons déjà dans l’atelier de meulage ou également dans le département du contrôle de qualité des dispositifs de manipulation par le vide de la société Schmalz, lesquels permettent de lever, de transporter et de déposer de lourdes pièces en céramique de manière ergonomique », explique le directeur de la production finale. « Nous n’y avions pas d’autre choix, étant donné que la place pour un second opérateur manquait tout simplement ». Et c’était une très bonne décision, car cette solution a convaincu autant les responsables que les opérateurs. Lotz poursuit : « nous avons également décidé de recourir à une solution de manipulation par le vide de Schmalz pour le conditionnement ».

Les experts du vide de Glatten, en Forêt-Noire, ont recommandé pour cette tâche deux tubes de levage par le vide de la série JumboFlex 50. Ces dispositifs permettent de manipuler des charges pesant jusqu’à 50 kilogrammes de manière ergonomique et à une cadence élevée. Le directeur de la fabrication s’approche de l’un des tubes de levage par le vide et prend la poignée en main. « L’opérateur peut, sans effort, lever et abaisser les lourds lavabos en céramique à l’aide du système de commande central à deux doigts et desserrer intuitivement la charge », explique-t-il. « Un jeu d’enfant ». La ventouse à vide peut être remplacée en série grâce au système à changement rapide, selon la forme de la pièce à manipuler. Pour cela, Duravit dispose en tout de trois ventouses différentes. Dans ses instructions de travail, l’opérateur est informé quant au préhenseur nécessaire pour tel ou tel modèle. Étant donné que les pièces sont toujours livrées triées, un remplacement de la ventouse est rarement nécessaire. Lotz décrit : «actuellement, nous avons équipé ici les ventouses doubles avec respectivement deux ventouses à soufflets. Les ventouses à soufflets s’adaptent de manière idéale aux propriétés de surface et à la géométrie des lavabos. »e poutre roulante maniable

Schmalz combine les deux tubes de levage par le vide JumboFlex avec une poutre roulante en aluminium. Cette poutre roulante suspendue à 2 supports est également conçue pour des charges de 50 kilogrammes au maximum et dispose d’une zone de travail de 13 x 4 mètres. Elle est construite de sorte que les deux flèches peuvent se rencontrer avec les tubes de levage par le vide au milieu de la poutre roulante. L’aluminium réduit le poids propre et l’opérateur peut travailler longtemps et sans signes de fatigue grâce à la maniabilité. Cela garantit autant une vitesse de travail élevée qu’une grande précision de positionnement. Afin de rendre l’ambiance de travail plus agréable, Schmalz a installé le générateur de vide dans un caisson d’insonorisation. Celui-ci réduit non seulement le niveau de bruit, mais protège également la pompe à vide d’impuretés externes.

Convaincu sur toute la ligne

Désormais, lorsqu’un opérateur pousse les différents modèles, triés par type et palette par palette, vers l’emballeur, celui-ci saisit le lavabo avec le premier JumboFlex et le place soigneusement dans le carton approprié. Lotz est satisfait : « avec le tube de levage par le vide de Schmalz, nous pouvons maintenant manipuler environ 90 % des lavabos en céramique de grande taille ». Pour les modèles avec des formes asymétriques, les opérateurs doivent continuer de travailler manuellement. Emballées et collées, les marchandises sont ensuite transportées sur un convoyeur à rouleaux jusqu’à la fin de la ligne de conditionnement. Avec le second tube de levage par le vide, l’opérateur saisit le paquet et le dépose sur une palette. Selon le modèle de lavabo, les pièces peuvent présenter des formats difficiles à manipuler de jusqu’à 50 x 140 centimètres. « L’emballeur manipule plus de 100 lavabos avec les tubes de levage par le vide par journée de travail, soit huit heures », poursuit Lotz avec satisfaction. Un collègue vient chercher la palette avec un chariot élévateur et la transporte soit vers l’entrepôt à hauts rayonnages, soit vers l’expédition en direction de l’entrepôt central.

La société Duravit avait défini un objectif précis : revoir l’ergonomie du processus de conditionnement à la hausse et préserver ainsi la santé de ses opérateurs. Le directeur de la production se réjouit et déclare : « avec les tubes de levage par le vide et la poutre roulante de Schmalz, nous avons atteint un résultat optimal ». En effet, l’amélioration ergonomique se reflète de manière positive autant sur la santé que sur la motivation des opérateurs. Andreas Lotz évalue également la coopération avec Schmalz de manière positive : « notre confiance a fait ses preuves. Nous reviendrons certainement vers la société Schmalz lorsqu’il s’agira de trouver des solutions préservant la santé de nos opérateurs ».

www.schmalz.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)