www.industrieweb.fr
British Steel

Corus décroche un contrat de 350 millions d’euros avec la SNCF et annonce un investissement très important dans son usine d’Hayange

Corus décroche un contrat de 350 millions d’euros avec la SNCF et annonce un investissement très important dans son usine d’Hayange
Corus vient de signer un contrat d’environ 350 millions d’euros pour la fourniture de rails, à la SNCF, pour le renouvellement et la maintenance des voies ferrées de RFF (Réseau Ferré de France), pour une durée pouvant aller jusqu’à six ans. Ce contrat porte sur une période initiale de quatre ans avec une option de reconduction sur deux années supplémentaires.

L'investissement Corus permettra d'améliorer le rendement de l'usine d'Hayange (Lorraine) mais surtout de mettre en place les technologies nouvelles nécessaires pour produire des rails de 108 mètres de long.

Gérard Glas, Président Directeur Général de Corus Rail France SA, a déclaré : « Etre en mesure de produire des rails de 108m de long nous ouvre de nouvelles opportunités et nous place dans une meilleure position pour répondre à la demande croissante en lignes de chemin de fer à grande vitesse et le renouvellement du réseau existant. D’ici 2011, nous ferons partie des quelques fabricants dotés d’une telle capacité au niveau mondial.

« Ce contrat majeur avec la SNCF nous donne également la confiance d’investir dans notre usine d'Hayange. »

Les études d’ingénierie déjà réalisées à l'usine d'Hayange permettront de démarrer les travaux de modernisation dès janvier 2010. Au plus fort des travaux, jusqu’à 400 entrepreneurs - ingénieurs concepteurs, mécaniciens, électriciens et automaticiens, experts en génie civil - seront appelés à travailler ensemble sur les différents chantiers.

Le laminoir d'Hayange, qui emploie 440 personnes, fournit actuellement des rails de chemin de fer et de tramways aux sociétés ferroviaires du monde entier, et principalement en Europe. Le laminoir est actuellement capable de produire des rails allant jusqu'à 80 m de long. Outre une amélioration du rendement et du niveau de qualité de l'usine, l’investissement va permettre de faire passer la production du site de 300.000 à 340.000 tonnes par an.

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)